La relève de la garde au palais de Deoksugung

Le deuxième jour je continue la visite de Seoul avec le palais de Deoksugung ou il y a une espèce de « cérémonie » pour la relève de la garde. Je me mets en route et en prend le métro pour la première fois. Et quand on voit la carte ci-dessous, on comprend que c’est pas une mince affaire…

 

Le métro à Seoul

Il y a environ 10 millions d’habitants dans le centre de Seoul sur une superficie de 605 Km carrés. C’est comme si on mettait tous les habitants de Belgique dans une ville 3 fois et demi plus grande que Bruxelles. Et si on prend en compte la périphérie, on parle de 23 millions d’habitants. On comprendra qu’avec tout ce monde, il est temps d’avoir un réseau de transports en commun efficace.
Il y a une vingtaine de lignes de métro, organisées par numéro et couleurs.

C’est très bien indiqué dans chaque station en coréen et en anglais. Le truc qu’il m’a fallu le temps pour comprendre c’est les numéros qu’il y avait partout. En fait, le premier numéro représente celui de la ligne et les suivants sont pour le numéro de station.

A l’intérieur, c’est super propre et calme. Les gens sont très disciplinés et on est loin de la cohue qu’on peut voir parfois à Londres ou à Paris.

La plupart des métros que j’ai pris étaient vides. C’est bizarre, on se demande vraiment ou sont ces 23 millions de personnes.

Mais quand c’est full, c’est full…

Et sinon, c’est vraiment immense. Chaque station s’étale sur des centaines de mètres et plusieurs étages. Il y a des plans partout donc c’est pratiquement impossible de se perdre. Le seul truc à savoir c’est ou sortir… Il faut vraiment vous renseigner sur le numéro de sortie. Il peut y en avoir jusque 15 par station. Et si on se trompe de numéro, on se retrouve quasi dans un autre quartier :) (voir les petits numéros jaunes sur la photo ci-dessous)

Il y a des écrans partout qui renseignent l’heure du prochain métro et à chaque arrivée, il y a une petite musique qui annonce le métro. Genre la musique qu’on entend dans les avions RyanAir à l’atterrissage… Sauf qu’ici, personne n’applaudit :)

Dernière petite particularité, il y a des vitrines avec des masques à gaz dans chaque station. Alors pour le principe, je comprends l’idée mais ce que je me demande c’est comment ça marche en pratique… Il doit y avoir une trentaine de masques par casier donc comment on fait pour choisir qui a droit à un masque vu les centaines de personnes présentes en cas d’incident…

La relève de la garde au Deoksugung

Le palais Deoksugung se situe à la station de métro « City Hall » sur la ligne 1 (bleue). On arrive face à la mairie toute vitrée, magnifique !

Je me dépêche d’arriver pour midi pour la relève de la garde mais en fait, c’est à 14h… C’est bien d’avoir un guide de voyage mais c’est encore mieux de le lire :)

J’en profite pour visiter les alentours et je tombe super bien car il y a un espèce de petit festival dans les rues autour du palais.

Je n’ai pas trop compris ce que c’était mais il y avait des petits stands d’artisans, des concerts dans les rues et des food trucks. Vu que c’est le temps de midi, il y a vraiment plein de gens en costume. Pour peu, on se croirait presqu’au centre de Londres.

D’ailleurs pour ceux qui ont envie d’ouvrir un petit business en Corée, les gaufres belges ont la cote !

Le plus gros des concerts à lieu sur un des rond points. Ca a l’air d’être un groupe assez connu car il y a beaucoup de monde et certains petits groupes dans la foule chantent aussi. La chanteuse alterne les chansons en coréen et en anglais. Je me retrouve donc à écouter du Céline Dion en plein coeur de Seoul… Surprenant…

Petit truc comique, ils n’ont pas complètement arrêté la circulation sur le rond point donc de temps en temps, des voitures traversent le concert :) (la chanteuse est en jaune, à gauche, sur la photo ci dessous)

 

Je retourne visiter le palais Deoksugung. L’ensemble est un petit peu moins impressionnant que celui de la veille, mais par contre, c’est très étonnant de voir l’ancien se mêler au moderne avec les buildings derrière.

Après une petite pause nouilles, il est enfin 14 h et la relève de la garde va commencer. Il s’agit d’une cérémonie avec 50 gardes et musiciens en tenue d’époque Choson.

La cérémonie se déroule en musique. C’est assez comique le contraste entre les costumes d’époque et le Dunkin Donuts en arrière plan :)

L’autre truc vraiment marrant, c’est le côté super solennel de la cérémonie. Personne ne parle, tout le monde écoute en silence mais dès que c’est fini, les organisateurs enlèvent les barrières et tout le monde se jette sur les gens en costume pour faire des photos de groupe et selfies :)

La soirée dans le quartier d’Insadong

L’après midi se termine à flâner dans Seoul au milieu des immenses buildings (et d’une version miniature de notre Atomium:) pour arriver jusqu’au quartier d’Insadong. Un quartier super animé le long de la rivière avec pas mal de street food.

2 réflexions au sujet de « La relève de la garde au palais de Deoksugung »

  1. Sophie

    Je m’imaginais avec Jacques dans le métro Lui qui parvient déjà à nous perdre àLondres Tu es vraiment une chef!

    Répondre
  2. Marion

    Ta soupe de nouilles me fait bien envie :-) Amuse toi bien bichette ! Et continue de nous faire voyager !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *