Voyage

Itinéraire réalisé…

J’avais écrit cette page avant le départ et bien sur, en voyage, les plans ont changés pour différentes raisons. Voici une carte reprenant les destinations que j’ai réalisé et si vous cliquez sur les points rouges, vous accéderez aux épisodes que j’ai écrit sur la destination. Bonne lecture !

Quel itinéraire pour mon tour du monde ?

itinéraire couleurs

Pour ceux qui ont lu ma section « Préparatifs« , ils auront compris que le choix de l’itinéraire est un vrai casse-tête. Après les longues semaines de recherches, j’ai finalement opté pour 3 continents :

  • L’Amérique du Sud
  • L’Océanie
  • L’Asie du Sud Est

Pourquoi seulement 3 continents ?

J’ai éliminé l’Afrique pour des raisons de coûts, sécurité et santé. De plus, le réseau de transport en commun et les infrastructures ne sont pas encore bien développés dans certains endroits où je voulais aller.

En Océanie, je ne ferai que la Nouvelle Zélande et Sydney. J’ai dû supprimer le reste de l’Australie à cause des distances entre chaque point et du budget que cela représentait. Si je restais trop longtemps en Australie, je serais arrivée en « décalage » par rapport aux saisons des pays d’Asie que je voulais faire. Et si je voulais passer moins de temps, ça voulait dire prendre beaucoup de vols internes, ce qui faisait exploser le budget. Je garde donc ce pays pour une destination future. Je fais quand même un petit stop à Sydney avant d’entamer l’Asie pour recharger les batteries après les 4 premiers mois de visites intenses.

J’aurais voulu ajouter certains pays en Amérique Centrale comme le Costa Rica mais au niveau des billets d’avion, c’est considéré comme un autre continent et ça faisait augmenter considérablement le prix. (Lire ma rubrique « Billets d’avion tour du monde » pour mieux comprendre le mécanisme de prix des billets).

Les Etats Unis ont été éliminés directement de mes choix car j’ai déjà fait pas mal de destinations que je voulais voir mais surtout, ils sont exclus de la plupart des assurances voyages. Les prix des soins de santé étant exorbitants là-bas, il est très rare d’être couvert d’un point de vue médical dans les assurances voyages classiques. (Lire ma rubrique sur les « assurances voyages » pour plus de détails).

Enfin pour l’Asie, ce sera principalement l’Asie du Sud Est. J’aimerais avoir le temps de faire un petit stop au Japon mais je n’ai pas voulu trop charger l’itinéraire (qui est déjà bien assez rempli comme ça !).

Mon Itinéraire Prévu

Comme je l’expliquais dans mon article sur les préparatifs, j’ai acheté un billet d’avion dans une agence spécialisée.

Mon billet d’avion tour du monde m’a coûté 3.249€ pour 15 vols inclus dont voici le détail :

Bruxelles / Londres / Sao Paulo / Chutes d’Iguazu // Guayaquil / Galapagos / Guayaquil / Santiago du Chili / Punta Arenas / Santiago du Chili / Ile de Pâques / Santiago du Chili / Auckland / Sydney / Bangkok // Singapour / Dubai / Paris

Quelques petits commentaires et détails pratiques par rapport à ce billet :

  • Le billet aurait pu être nettement moins cher sans les Galapagos, l’Ile de Pâques et la Patagonie (Punta Arenas). Ce sont 3 destinations desservies par une seule compagnie dans l’alliance One World et donc les prix sont vraiment très élevés.
  • Les dates sont modifiables gratuitement sauf pour les 3 destinations citées ci-dessus, où il faut payer des frais de dossier de 90€ pour toute modification (c’est le problème des « monopoles » :( )
  • Certains vols incluent des escales obligatoires, (aussi appelées « stopover »), il ne faut pas hésiter à demander pour y rester deux ou trois jours, le prix est généralement le même. C’est ce que j’ai fait pour Dubaï par exemple : au lieu de rester 8 heures en escale à l’aéroport, j’y reste 3 jours pour le même prix.
  • Les dates des billets d’avion ne peuvent être fixées que 11 mois à l’avance. Les dates des dernières destinations sont donc toujours « ouvertes » et il faut les préciser en chemin.
  • Certaines liaisons sont impossibles à réaliser. Par exemple : Ile de Pâques – Auckland. Il faut obligatoirement revenir sur Santiago du Chili et puis repartir vers Auckland après. Ce qui peut paraître stupide vu qu’on refait 4.000 km dans le « mauvais » sens pour rien mais il n’y a qu’une compagnie qui fait la liaison vers l’île de Pâques et elle ne couvre pas la Nouvelle Zélande.
  • Si vous tournez dans l’autre sens, c’est moins cher de relier l’Océanie et l’Amérique du Sud en passant par les Etats Unis (via Los Angeles par exemple et puis le Mexique et enfin Buenos Aires ou Santiago). Il y a beaucoup plus de compagnies qui offrent ces liaisons et donc les prix sont moins élevés. Dans mon cas, je n’avais pas envie de perdre plusieurs jours à « remonter » vers l’Amérique du Nord pour « redescendre » en Nouvelle Zélande après.
  • Un petit conseil, il vaut mieux avoir en tête les dates auxquelles on sera dans chaque pays car les demandes de devis sont très détaillées, il faut dire le pays / l’aéroport et la date à laquelle on veut atterrir. Evidemment c’est mieux d’avoir des dates flexibles mais il ne faut pas croire qu’en disant simplement « j’aimerais être en Amérique du Sud quand il fait beau », l’agence va vous concocter une offre sur mesure.
  • N’oubliez pas de demander d’accumuler des miles dans la même alliance. Dans mon cas, j’ai demandé à cumuler chez One World ce qui signifie que tous les vols que je vais prendre seront réalisés avec les compagnies membres de cette alliance (voir ma rubrique sur les « alliances aériennes » et leur billet d’avion). Cela me permettra au bout du compte d’avoir quelques milliers de miles accumulés et certainement un ou deux billets d’avion gratuits en Asie.
  • Je n’ai pris aucun vol interne en Asie car ils ont beaucoup de compagnies low cost et j’avais du mal à planifier cette partie du voyage aussi longtemps à l’avance. Et puis, je compte sur mes miles accumulés via mes autres vols pour avoir quelques transferts gratuits.

Déterminer dans quel sens tourner pour son tour du monde

Comme je l’expliquais dans mon article sur « comment définir son itinéraire« , il n’y a pas vraiment de bon ou de mauvais sens pour faire un tour du monde

(pour ceux qui n’ont encore pas lu l’article, il est disponible ici : Itinéraire d’un tour du monde)

Personnellement, j’ai choisi de commencer par l’Amérique du Sud pour différentes raisons :

  • Beaucoup de pays m’attirent dans cette partie du parcours et j’étais impatiente de commencer par là
  • Je parle Espagnol donc je me suis dit qu’en partant seule ce serait quand même plus sympa de connaître la langue du pays
  • Je compte faire des treks et beaucoup de visites en Amérique du Sud donc ça me semblait plus judicieux de commencer par là et de laisser les plages d’Asie pour le repos à la fin
  • Je vais faire des destinations très froides en Amérique du Sud donc je pars avec mes vêtements chauds au début et je compte les renvoyer en Belgique après la Nouvelle Zélande. Cela m’évitera de les porter pendant un an pour rien ou de devoir acheter sur place (si j’avais fait le tour dans l’autre sens).
  • Le fait commencer par l’Amérique du Sud me permettait de partir plus tôt : septembre au lieu de novembre dans l’autre sens (encore une fois le côté impatiente qui revient :)

Au final, voici ce que ça donne en vidéo :

(Attention, la vidéo est en flash donc cela ne marche pas sur tous les supports)

 

Il s’agit d’un itinéraire théorique bien sûr. Je referai une vidéo dans un an pour voir ce que j’ai réellement parcouru.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *