Episode 9 – Trip Uyuni Jour 3 : le clou du spectacle !

Petit rappel de géographie

Le salar d’Uyuni est le désert de sel le plus vaste au monde. Il s’étend sur 150 Km de longueur et 100 Km de largeur. Il est balayé par des vents constants et est inondé entre janvier et mars. Les pluies qui s’abattent à cette période peuvent le recouvrir d’une trentaine de centimètres d’eau. Il est bien sûr, interdit de le visiter à ce moment-là.

Dernier jour de visite

Réveil à l’aube pour partir voir le lever du soleil. Arrivés à 6h15 après une course entre jeeps à 140 Km/H sur le salar (petite précision : les 140 Km/H sont une estimation du compteur épileptique du chauffeur).

Bolivie - Uyuni Day 3 - 08

Nous arrivons pile à l’heure pour le début du spectacle :

Bolivie - Uyuni Day 3 - 01

Bolivie - Uyuni Day 3 - 03

Après une petite séance photos, nous repartons directement pour rejoindre l’île Incahuasci. Il s’agit d’une colline entourée par le salar. Elle se transforme en île temporairement lorsque le salar est inondé (seulement quelques mois l’année). Elle est recouverte de cactus dont certains atteignent 4 mètres de haut. Pour info, il faut payer 30 Bolivianos (+/- 3.35 EUR) pour pouvoir la visiter.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 21Nous voilà donc partis pour une petite ballade sportive dès le matin entourés de cactus.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 17Bolivie - Uyuni Day 3 - 16Inutile de préciser qu’en faisant la biesse pour la photo (« Ouille le cactus »), je me suis vraiment piquée…

Et puis après une heure de marche, notre guide nous avait gentiment préparé le petit déjeuner sur le salar. Et devinez qui était la première à table ?! :)

Bolivie - Uyuni Day 3 - 23Après le petit déjeuner super copieux, nous avons roulé jusqu’au milieu du désert pour faire une séance de photos avec effets d’optique. Vu que tout le décor est blanc, il n’y a aucun point de repère de profondeur et donc c’est très facile de faire des photos « humoristiques ».

Bolivie - Uyuni Day 3 - 32

Bolivie - Uyuni Day 3 - 28

La troisième étape de la journée était consacrée au musée du sel. A la base, il s’agit du premier hôtel de sel construit en plein milieu du salar, sauf qu’ils se sont rendus compte que ce ne serait pas top d’un point de vue pollution donc ils ont interdit l’exploitation de l’hôtel. (Ils auraient pu y penser avant de le construire, non ?). Les autres ont repris l’idée et ont construit des hôtels de sel un peu partout autour du salar. Maintenant, c’est juste un musée avec certains objets fabriqués en sel (tables, chaises, etc).

Bolivie - Uyuni Day 3 - 42Après cette visite express du musée du sel, nous reprenons le 4X4 pour s’écarter des autres groupes et aller manger un petit bout au milieu du salar.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 47Après avoir rempli tous les estomacs, nous repartons en jeep direction le petit village de Colchani pour un arrêt pipi (enfiiiiiiiiin !) et pour ceux qui veulent, acheter de l’artisanat local. Le village se compose d’une rue construite (celle où il y a les échoppes) et le reste est en construction ou à l’abandon… vraiment très étrange.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 49Bolivie - Uyuni Day 3 - 50Le dernier arrêt de la journée était consacré au cimetière de trains. Il s’agit de vieilles locomotives à charbon toutes rouillées laissées à l’abandon et malheureusement taguées.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 65

Ce qui est bien quand tu es touriste c’est que tu fais des photos de tout. Je nous imagine mal en Belgique aller photographier les trains abandonnés à la gare de kinkempois. Mais là, sur le moment, on te parle d’un cimetière de trains et tu trouves ça génial :)

Bolivie - Uyuni Day 3 - 64Bolivie - Uyuni Day 3 - 66

Pour nous le trajet s’arrêtait après le cimetière de trains car le chauffeur nous a déposés à Uyuni. Pour les autres du groupe, encore une journée de trajet pour retourner à San Pedro de Atacama, le petit village chilien d’où on était parti. Le temps de se dire aurevoir et nous partons visiter la ville.

La petite ville d’Uyuni

Uyuni est une toute petite ville avec juste une rue pour les touristes (restaurants mexicains, pizzerias, terrasses, etc). Sinon à part ça, il n’y a pas grand-chose à faire, c’est surtout le point de départ des excursions pour le salar.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 73

Nous décidons donc de partir directement et de nous trouver un bus pour rejoindre Sucre. Le plan initial était de passer par Potosi pour faire la visite des mines toujours en exploitation mais finalement nous avons renoncé car nous avions envie d’un peu de confort après ces 5 jours dans le désert. OK, c’est drôle de se laver à la lingette et de dormir tout habillé avec son bonnet en plus, mais au bout de 3 jours, tu as envie d’une bonne douche chaude et d’un vrai lit. Surtout que Potosi est la ville la plus haute au monde (environ 4.000 mètres d’altitude) ce qui voulait dire, encore du froid et du vent et surtout de la poussière et de la crasse.

Nous cherchons donc un bus pour Sucre, notre chauffeur Wilson (que je soupçonne toujours d’avoir pris un nom d’emprunt), nous amène directement au terminal des bus. Attention qu’à Uyuni, ce n’est pas un hall de gare avec toutes les agences dedans, c’est une rue et chaque agence à son petit bureau. C’est un peu moins facile pour s’y retrouver. Wilson nous a ammené directement à la compagnie « 6 de octubre » en nous assurant que c’était le seul bus direct pour Sucre. On ne sait pas si c’est vrai ou s’il touchait une commission en nous amenant là-bas mais en même temps pour 80 Bolivianos par personne (+/- 9,60 EUR), nous n’allions pas faire les difficiles. Une fois le billet de bus acheté, nous avions 6 heures à tuer à Uyuni avec soyons franc… pas grand-chose à faire, voir ou visiter.

Bolivie - Uyuni Day 3 - 72Bolivie - Uyuni Day 3 - 68

Nous avons fait le tour de la ville en 20 minutes top chrono (marché local compris) et puis nous avons choisi l’option terrasse au soleil pour prendre un verre et écrire le blog. Le bus est arrivé comme prévu à 22h et 7 heures plus tard nous étions à Sucre…

Les photos

5 réflexions au sujet de « Episode 9 – Trip Uyuni Jour 3 : le clou du spectacle ! »

  1. JF Huyts

    Coucou Katia,

    Je me réjouis de savoir que (presque) tout semble se passer merveilleusement pour toi. Ton blog est absolument géant et tes histoires magnifiques (j’ai spécialement aimé l’épisode 11 😉 …). Continue de nous abreuver de tes descriptions, anecdotes et photos… Ca nous donne une (très petite) idée de ce que tu peux vivre.
    Je te souhaite plein de bonheur pour la suite de tes aventures.

    Gros bisous,
    JF

    Répondre
  2. Papy

    Tout doucement vous sortez des excursion en altitude, à voir vos sourires de plus en plus .radieux.,
    le coca (pas cola) a dû faire du bien .
    Attention l’exportation est interdite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *