Episode 47 – Le passage de frontière Cambodge – Laos

C’est bien connu des voyageurs le passage de frontière entre le Cambodge et le Laos est un des pires en Asie du sud est. Entre prix des bus exagérés et corruption à chaque étape, il faut rester calme pour résister à cette journée.

IMG_1780

Après mes aventures dans la jungle cambodgienne, il est donc temps de continuer seule vers le Laos. J’avais lu pas mal d’articles de blogs sur le sujet et j’étais donc bien préparée à attendre quelques heures à la frontière pour ne pas soutenir leur système de corruption tout pourri. Surtout qu’après les 3 semaines au Cambodge, j’arrive à saturation des petits cambodgiens et de leurs magouilles à tout ça. Je sais ça fait très raciste de dire ça, et bien sur, ils ne sont pas tous comme ça mais franchement 80% de ceux à qui j’ai eu à faire pendant le séjour était clairement des petits margoulins, qui avaient juste envie de te tirer un maximum d’argent avec ou sans ton consentement…

Donc la journée s’est déroulée comme ça :

Mini bus (pas trop pourri) à 7 heures du matin jusque la ville frontière de Stung Treng. Trajet de 3 heures sans encombres et on nous dépose dans un petit café en bord de route en nous disant qu’on va devoir changer de bus pour passer la frontière. Nous sommes 5 touristes à descendre, tous les locaux continuent…On se demande un peu quoi mais bon OK, on attend… Il se trouve qu’on devra attendre 3 heures 40 ! Au soleil bien sur 😉

Bon, c’est pas grave, je reste calme, j’en profite pour faire mes albums photos et avancer sur la préparation du Laos avec mon guide du routard.

Un autre bus finit par nous charger, après que le chauffeur ait mangé bien sur, (on est plus sur 20 minutes me direz-vous) et là, on repart pour une heure et demi de trajet avant d’arriver au poste frontière à proprement parler.

Le chauffeur de bus nous assied tous et nous explique que normalement, on peut passer la frontière seuls mais que comme on est samedi, ça va être compliqué mais comme il est ADORABLE et que bien sur, il ne veut pas nous prendre notre argent, il veut bien faire toutes les démarches administratives pour nous GRATUITEMENT…

Ah oui sauf qu’en fait, comme c’est samedi il y a un léger surcoût et en plus, on est après 14 heures donc il y a un autre surcoût…Donc au final, ça ne nous coûtera que 7 Dollars ! Sachant que le visa Laotien en coûte 35, ça veut dire quand même un « petit » pourboire de 20 %. Inutile de vous dire que c’est hors de question pour moi de payer cela. Je prends donc tous les papiers nécessaires et puis je pars avec les 4 autres touristes du début pour faire les démarches de notre côté.

Tout de suite, le chauffeur devient super agressif en disant qu’on y arrivera pas. Que le bus partira sans nous et que du coup, on arrivera jamais à entrer au Laos. Nettement moins charmant, le petit bonhomme quand il constate qu’on est pas des pigeons et qu’on va pas lui donner sa commission de 7 dollars. Pas de chance pour lui, son comportement agressif met la puce à l’oreille d’autres touristes qui nous demandent comment faire pour passer la frontière sans le chauffeur et on leur explique que c’est super simple, donc ils décident de nous suivre. Au final, le chauffeur n’arrivera à arnaquer que 5 personnes au lieu des 25 initialement prévues 😉 Pas de chance…

Première étape : obtenir un tampon de sortie du Cambodge. Il n’y a pas trop de file donc on arrive assez rapidement et là, l’agent nous demande 2 Dollars (+/- 2 EUR) de corruption. C’est pas qu’ils essayent de cacher que c’est de la corruption, non, non, ils te disent clairement que tu dois payer sinon, il n’aura pas « envie » de mettre le tampon sur ton passeport… Donc là, le jeu des négociations et discussions commence. Je lui explique gentiment que c’est gratuit, que ça fait partie de son boulot, que c’est juste 1 seconde, un cachet et puis voilà, et que je ne vais pas lui donner deux dollars pour faire ça vu qu’il est déjà payé par son employeur… Je laisse passer quelques autres touristes qui eux s’en foutent de payer les deux dollars et puis j’y retourne et là, voyant qu’il a affaire à une petite « casse-co***** », il laisse tomber et j’obtiens mon cachet.

Deuxième étape : payer le visa de 35 Dollars et attendre son passeport. Là, l’agent suivant demande un dollar supplémentaire parce qu’on est samedi. C’est reparti pour une longue discussion et finalement j’arrive à m’en tirer pour 2.500 Riels (la monnaie locale du Cambodge), soit environ 0,50 EUR. C’est toujours ça de gagné.

Troisième étape : récupérer le passeport et obtenir un tampon d’entrée au Laos. Et c’est là que bien sûr, ça devient sport. Parce que vu qu’ils ont votre passeport vous êtes un peu coincés. Ils demandent encore 2 dollars de corruption pour récupérer le passeport avec le fameux tampon.

Pour la petite histoire, il y avait une touriste chinoise dans le groupe, qui ne parlait pas un mot d’anglais. Elle avait déjà fait son visa dans son pays donc elle devait juste passer la frontière et obtenir un seul tampon. Sauf qu’au Cambodge, ils lui ont « accidentellement » mis la mauvaise date de tampon et donc là, ils lui demandaient 100 dollars car son passeport n’était pas en ordre !!! C’est juste scandaleux mais vu qu’elle était coincée, elle était prête à payer. On a essayé de l’aider comme on pouvait et finalement elle n’a dû payer « que » 50 dollars que le type s’est mis dans la poche avec un sourire jusqu’aux oreilles. Écœurant au possible.

Donc autant vous dire qu’après ça, j’étais bien remontée et je n’avais plus du tout envie de payer quoique ce soit à cet agent corrompu. Il m’a fait attendre plus d’une heure et demi pour faire mon passeport mais ça, on a découvert après que c’était le chauffeur de bus ultra frustré qui lui avait demandé de nous laisser sécher au soleil car on avait pas voulu le payer lui. Et après ça, nos passeports étaient prêts mais il ne voulait pas nous les rendre.

Il faut vous imaginer la situation, c’est comme si vous alliez à la commune, chercher votre carte d’identité et que la fille derrière le guichet, vous disait « oui, elle est prête mais j’aimerais bien que tu me donnes quelques euros si tu veux la récupérer ». Tu as juste envie de lui hurler dessus. Et bien, c’est exactement comme ça que ça marche au Cambodge.

Deux autrichiens avant moi, essayerons la technique de « j’appelle mon ambassade pour te dénoncer » mais le gars n’en avait rien à faire (à mon avis, il aurait donné un pourboire au gars de l’ambassade pour régler l’histoire :))

Ils ont aussi essayé la technique de « donne-moi un reçu pour la somme versée ». Là, c’était assez comique car l’agent lui a sorti un bout de papier tout écrit en cambodgien ? laotien ? et il a mis un cachet dessus. Autant dire que ça aurait pu être un ticket de parking comme un ticket de file d’attente à la boucherie on aurait été incapable de faire la différence. Ils ont finalement fini par céder et ont payé les 2 dollars.

Et puis c’était mon tour, et là, je me suis armée de patience, j’ai souri et j’ai commencé à parler avec le gars. J’avais sur moi 4.500 KIP (la monnaie locale) et si je payais en Kip, il était d’accord pour que je ne paie que 10.000 KIP, donc un euro au lieu de deux dollars initialement demandé. Sauf que bien sur, je n’avais pas 10.000 et il le savait. Comme on entrait au Laos, personne n’avait de monnaie locale. Moi, c’est juste un reste que Marion et Renaud m’avaient donné en partant. (Merci les loulous !!)

Donc du coup, je suis restée plus d’une demi-heure à sa vitre, à parler et négocier pour ne payer que les 4.500 Kip. Ce qui ne l’arrangeait pas évidemment puisqu’il voulait ses deux dollars et pas 0,40 USD. J’ai été ultra patiente, souriante, je me suis pas énervée. Il m’a fait le coup de ranger tout, enfermer mon passeport dans son tiroir à clé, aller chercher un café mais pas de chance pour lui, j’étais toujours à sa fenêtre à faire des « it’s possible ? Please ? » (Renaud, si tu me lis, tu aurais adoré !!) et puis finalement, il a fini par craquer et j’ai récupéré mon passeport. J’étais trop fière car je suis la seule à n’avoir payé qu’un dollar au lieu des 7 demandés initialement.

Alors pour ceux qui sont en Belgique et qui lisent cet article depuis le fond de leur canapé, ça ne vous parlera certainement pas. Vous vous dites certainement, quel cinéma pour 7 dollars, qu’elle les paye et qu’on en parle plus. Mais NON, justement c’est à cause de comportements comme ça, qu’ils se croient tout permis et qu’ils continuent à demander de plus en plus de corruption. Alors bien sûr, ils ne vont pas arrêter demain parce que je les ai enquiquinés une après-midi mais si tout le monde se met à refuser de payer, ils vont peut être toucher un peu moins et finir par arrêter un jour ou l’autre.

Et après ça, on a encore attendu une petite demi-heure que le bus redémarre enfin et on était parti direction les 4.000 Iles. Simple, non ? :)

Ah oui, et pour info, les 5 touristes qui avaient donné leur passeport au chauffeur et avaient payé les 7 dollars, étaient dans le même bus que nous donc ils ont dû attendre aussi les 2h40 avant de pouvoir continuer le trajet. Donc ça n’aide même pas à faciliter les choses de les payer.

C’est donc épuisée mais satisfaite que j’entre au Laos pour deux jours de repos avec vue sur le Mekong.

IMG_1871

Une réflexion au sujet de « Episode 47 – Le passage de frontière Cambodge – Laos »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *