Episode 43 – Phnom Penh : la capitale au lourd passé

Après nos 3 jours de vélo dans les temples d’Angkor (Siem Reap), nous prenons le bus direction la capitale : Phnom Penh

Pour une fois, le trajet est presque agréable car on a droit à du Wifi dans le bus ! Ce sera le seul trajet correct de tout le Cambodge, mais ça, on ne le sait pas encore. Donc on papote, on dort, on met à jour les blogs et « à peine » 8 heures de bus plus tard, on est arrivés.

IMG_1083

La capitale était décrite dans le Lonely Planet comme « la perle d’Asie ». Nous n’avons pas trop aimé et pas trop compris d’où venait cette appellation. Moi qui me plaignais de Bangkok, à mon arrivée en Asie, ici c’est encore un autre niveau : il fait une chaleur étouffante, les tuk tuk vous harcèlent pour que vous leur preniez une course et, les rues grouilles de motos et voitures.

IMG_1088

Donc une chose est sûre, il ne faut pas venir pour le calme et le repos sauf si vous payez le prix et que vous vous trouvez un petit hôtel de luxe avec piscine et que… vous n’en sortez pas :)

L’étape était indispensable pour Marion et Renaud qui avaient besoin de faire leurs visas pour la Chine et le Vietnam. Du coup, on y restera deux jours et demi et finalement on a pas été déçus car ça nous a permis de découvrir le lourd passé du Cambodge sous le régime de Pol Pot.

Petit rappel historique

Durant 4 ans, les Khmers rouges, dont le chef principal était Pol Pot, ont mis en place une dictature ultra violente et ont tué des millions de personnes.

En avril 1975, les forces armées des khmers rouges débarquent à Phnom Penh : les soldats passent de maison en maison et annoncent aux habitants qu’ils vont devoir quitter leurs maisons « pour deux ou trois jours seulement », afin d’échapper à un prochain bombardement de la ville par les Etats-Unis. Les habitants quittent précipitamment leur logement sans prendre leurs affaires. Ils seront emmenés dans les campagnes où ils seront forcés de travailler dans les champs plus de 12 heures par jour sous un soleil de plomb. Les autres villes seront vidées également dans les semaines qui suivirent. Tout ceux qui refusent de coopérer ou qui tentent de s’opposer au nouveau régime mis en place seront exécutés. Le cauchemar durera 4 ans avant que les vietnamiens ne viennent libérer le pays en 1979.

Killing Fields – Choeung EK

Si vous allez à Phnom Penh, il faut absolument prendre le temps d’aller visiter les « killing fields » ou « Choeung Ek ». Il s’agissait du principal lieu d’exécution et charnier du parti des Khmers rouges (appelé Kampuchéa Démocratique). Il se trouve à 17 Km au Sud est de Phnom Penh, il faut donc prendre un tuk tuk pour y aller.

IMG_1110

C’est aujourd’hui un lieu de recueillement mais aussi un musée qui explique toutes les atrocités du régime. On parle de plus de 1,7 millions de tués durant les 4 ans de règne de Pol Pot. La visite est vraiment poignante et on ressort de là avec le moral dans les chaussettes mais c’est vraiment intéressant de découvrir le témoignage des cambodgiens qui expliquent toutes les atrocités de cette période. Vu que cette dictature est très récente, beaucoup de Cambodgiens ayant vécu cette période sont encore vivants et peuvent témoigner.

Tuol Sleng – S21

L’autre endroit incontournable si vous vous intéressez à l’histoire du pays, c’est le musée Tuol Sleng, situé en plein cœur de Phom Penh. C’est un ancien lycée, transformé en centre de détention pendant le régime. Plus de 17 000 prisonniers y furent retenus pour être transportés ensuite dans le camp d’extermination de Cheoung Ek et y être exécutés.

IMG_1099 IMG_1097

Le musée a été récemment réaménagé et propose maintenant plus d’explications sur le drame cambodgien. Tableaux, photos, films… Autant vous dire qu’il faut avoir le cœur bien accroché. Les tableaux représentent sans retenue la violence pratiquée à l’époque sur le peuple Khmer (scène de torture, etc).

IMG_1098 IMG_1096

 Le centre ville

Après ces visites peu réjouissantes, on décide d’aller se changer les idées en visitant le centre ville et en allant faire un tour le long du Mékong.

IMG_1123 IMG_1124 IMG_1128

On termine la journée par un petit pique nique dans la chambre avec des produits de chez nous : baguette, vache qui rit, haribo, etc… On en a juste un tout petit peu marre du riz et des nouilles :)

IMG_1143

 

Petite mention spéciale pour l’architecte de notre hôtel qui a particulièrement bien géré les escaliers :)

IMG_1091

Pour plus d’explications, sur le drame des Khmers rouges, n’hésitez pas à consulter l’article de Marion et Renaud : Khmers rouges : une période noire pour le Cambodge

Une réflexion au sujet de « Episode 43 – Phnom Penh : la capitale au lourd passé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *