Episode 16 – Petit city trip à Lima…

 Comment arriver à Lima depuis Cuzco ?

Cuzco-lima

Le trajet en bus se fait en 21 heures pour faire 1.100 Km, et cela coûte entre 55 et 65 EUR selon la compagnie de bus choisie. Nous avons préféré prendre un vol direct pour 95 EUR avec la compagnie LAN et arriver en 1h20.

L’aéroport de Cuzco

Petit stress en arrivant à l’aéroport car le panneau principal affiche le 3 octobre alors que nous sommes censés décoller le 4 octobre… Je vérifie les billets, oui, c’est bien le 4 notre avion… et là, on se dit « c’est quand même con de se tromper de jour pour venir à l’aéroport ! ». Surtout que depuis nos péripéties de Bolivie (voir épisode 11 pour ceux qui n’ont pas encore lu), nous sommes un peu stressés par les aéroports. Après vérification sur les téléphones portables et autres écrans de l’aéroport, on se rend compte que nous sommes bien le 4 octobre et c’est le tableau qui est faux… Bizarre pour un aéroport mais bon…

Après l’enregistrement des bagages, on nous envoie au deuxième étage pour passer le contrôle d’immigration… Sauf qu’en fait, il n’y a pas de deuxième étage. C’est au premier… Bon, soit…

Après avoir passé le contrôle, nous nous rendons à la porte d’embarquement suffisamment tôt au cas où l’avion décollerait en avance (on ne sait jamais..). Je me fais confirmer deux fois le numéro de la porte : la 5… On attend, on attend et là, finalement on voit que la porte 5 est hors service, en fait c’est la porte 6. Mais personne ne dit rien, il faut un peu le deviner.

Bref, pour l’exactitude dans les aéroports péruviens, on repassera ! 😉 Je suppose que l’important c’est que l’avion décolle, non ? (avec nous dedans)

Bye Bye Cuzco, Hello Lima !!

IMG_2229

Arrivée à Lima

Nous avions eu beaucoup d’échos négatifs sur Lima. D’après les guides de voyage, il s’agit d’une des villes les plus dangereuses d’Amérique du Sud et d’après les autres voyageurs, le temps est pourri et il n’y a pas grand chose à faire… Nous arrivons donc avec une petite appréhension.

Et le début n’est pas pour nous rassurer. Nous montrons l’adresse de notre auberge à plusieurs chauffeurs de taxi et ils hésitent sur la localisation de l’auberge. Finalement, il y en a un qui accepte de nous prendre pour 50 soles (+/- 14 EUR) en nous expliquant que c’est dans la zone de miraflores… « Boh, si vous le dites ! ». Sur le chemin, il nous demande plusieurs fois pour revoir notre plan car il ne trouve pas l’auberge dans son GPS. Le plan qu’on a est une photo d’un plan pris sur booking.com donc évidemment ce n’est pas du tout précis et il ne s’y retrouve pas. Moi, je stresse un peu parce qu’il regarde plus le GSM et le GPS que la route et vu la circulation qu’il y a à Lima, c’est pas rassurant…

Finalement, il comprend que ce n’est pas du tout dans le quartier de « miraflores » mais plutôt dans la zone de « Chorillos » et là, il se fâche un peu car c’est beaucoup plus loin que prévu et surtout parce que c’est pas du tout une zone où les touristes sont censés s’aventurer. Il nous dit que c’est une zone super dangereuse et qu’on devrait changer d’auberge. Là, je commence vraiment à stresser parce que je m’imagine ça comme le Bronx et qu’on va se faire voler notre portefeuille au premier coin de rue. En même temps, l’auberge est réservée et on a payé un acompte donc la moindre des choses, c’est au moins d’aller se présenter et voir à quoi ça ressemble. Après 50 minutes, de stress, circulation et discussion avec le chauffeur, nous arrivons enfin… et là, à notre grand soulagement, l’auberge est magnifique, à une rue de l’océan et on ne trouve pas le quartier plus dangereux que le reste des villes qu’on a visité au Pérou. On décide donc de rester et on a eu bien raison !

Pour l’auberge, il s’agit du Bed and Breakfast Paipo. Le propriétaire est un fan de surf et tout est décoré dans le thème. Il y a des planches de surf au plafond dans toutes les pièces. Nous sommes seuls au début dans le bed and breakfast, on se sent comme à la maison. Pour 9,50 EUR par personne par nuit, nous décidons de rester 3 nuits là bas. Pour plus de photos, voir le lien Booking (je fais un peu de pub car on a vraiment été super bien reçus et on a passé un très bon séjour).

 paipo 1 paipo 2 paipo 3

Chorillos

Une fois rassurés sur l’endroit de notre auberge, nous prenons un peu nos marques et partons visiter les environs… Chorillos semble être une zone dangereuse de Lima, d’après les guides, mais nous, on a vraiment pas compris pourquoi. Jugez par vous même…

IMG_2328

IMG_2259IMG_2263

IMG_2265

Vous avouerez qu’il y a pire comme endroit terrorisant… Peut être que la terreur vient des pélicans… A la fin de la plage de Chorillos, il y a un marché aux poissons remplis de pélicans et c’est vrai qu’ils n’ont pas l’air hyper commodes…Surtout quand ils se « battent » pour des restes de poissons. ça ne rigole pas !!!IMG_2285IMG_2284

Pour ceux qui n’ont jamais vu de pélicans, c’est vraiment « The Place To Be », il y en a des dizaines… L’occasion pour moi de compléter ma collection de selfies d’animaux :)

IMG_2321IMG_2319Nous avions beaucoup entendu parler de Lima comme « la ville des chats ». Il parait qu’il y en a partout. Contrairement aux autres villes du Pérou, où ce que l’on voit dans toutes les rues, ce sont plutôt les chiens errants. Nous avons vu, en tout et pour tout : deux chats…Donc on a pas trop compris cette réputation féline. Pour moi, c’est plutôt la ville des pélicans, mais bon, c’est une question de point de vue évidemment…

Visiter Lima

Sinon à part les pélicans, Lima nous a semblé assez sympathique. Entre le centre commercial, le marché artisanal et les bons restaurants, nous avons passé un très chouette WE. Je pense que le temps y était pour beaucoup. Et nous n’avions pas vu l’océan depuis quelques semaines. Donc cette petite escapade « balnéaire » nous a fait le plus grand bien…

IMG_2367

IMG_2363 IMG_2346 IMG_2350 IMG_2357 IMG_2360

A noter que je compte bien importer ce concept « d’arbre à chiques » (bonbons pour les non liégeois) en Belgique… C’est ce que nous avons eu en accompagnement de l’addition dans un des restaurants que nous avons visité. MIAM MIAM :)

Seul petit point négatif de notre WE, c’est que nous sommes arrivés en pleine période d’élection… Où est le problème me direz vous ? Et bien voici : la veille des élections et le jour du vote en lui même, il est interdit de boire de l’alcool pour éviter que quelqu’un ne vote sous l’emprise de l’alcool. Donc tous les restaurants et grandes surfaces refusent la vente du précieux breuvage… Pas de bol, nous étions là 3 jours et nous avons eu deux jours d’interdiction. C’est pas grave, l’eau c’est bon aussi :)

IMG_2254

A la recherche du sac à dos

Lors du premier mois de voyage, j’ai réussi à casser mon petit sac à dos. Vous vous souvenez celui que je vous conseillais dans la section préparatifs, celui que je disais qu’il était super pratique parce qu’il pouvait se replier et ne prenait pas de place dans le sac à dos. Et bien, il n’est pas très solide et surtout, ça n’a aucun intérêt de prendre un sac à dos pliable car il est tout le temps déplié. il n’y a pas un jour où je n’en ai pas eu besoin. Donc à refaire, je prendrai plutôt un sac à dos de 20 ou 22 litres, type Deuter AC Lite ou Osprey Tempest.

Bref, tout ça pour dire que nous nous mettons à la recherche d’un nouveau sac à dos et tout ce que nous trouvons sont des marques comme North Face ou Marmot, vendues à des prix exorbitants. En parlant avec une autre cliente de l’auberge, elle nous renseigne un endroit, apparemment super, où il y a « toutes les sortes de sac à dos possibles ». Confiants, on se dit « chouette », on va y aller… Elle nous explique le chemin, ça avait l’air assez facile et nous voilà donc en route vers notre destination. On prend le bus local (à faire absolument si vous êtes à Lima !!!) et nous arrivons dans la rue. On la traverse une fois et on ne trouve pas. on trouve que le quartier est un peu bizarre et on imagine pas un style de décathlon dans la zone mais la dame avait l’air tellement sure d’elle qu’on poursuit notre recherche… et là, en repassant, on tombe sur LE magasin « El mundo de las maletas »… et là, on a compris qu’elle n’avait pas exactement situé nos attentes en matière de sac à dos :)

IMG_2387 IMG_2386

Bon au final, je n’ai pas trouvé mon petit sac à dos North Face rose mais on a bien ri en découvrant l’endroit !!

Lima reste donc un très bon souvenir et nous avons vraiment passé un très bon WE là bas. Il est déjà temps pour Rudy après un mois de voyage de rentrer en Belgique (ben oui, il paraît qu’il y en a qui bossent 😉

Après des adieux remplis de larmes, je décolle pour ma prochaine destination Piura, à lire dans l’épisode 17.

2 réflexions au sujet de « Episode 16 – Petit city trip à Lima… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *