Episode 14 : Cuzco et la vallée sacrée

Alors… Comment vous dire… Normalement, j’écris les épisodes au fur et à mesure dans Word et puis je les mets en ligne dès que j’ai un semblant de connexion internet. Mais pour cet épisode, je n’ai rien écrit sur le moment. Et le problème, c’est qu’à l’heure où j’écris cet épisode, nous sommes le 2 novembre, je viens de passer 17 jours aux Galápagos et je ne me souviens ABSOLUMENT plus de ce que je voulais raconter dans cet article à propos de cette journée du 29 septembre…Donc ça va être un épisode assez bref :)

Arrivée à Cuzco

Nous sommes partis en bus de nuit depuis Arequipa pour rejoindre Cuzco.

map arequipa cuzco

Nous avons pris la compagnie de bus « Cruz Del Sur » que tout le monde nous recommandait comme étant la meilleure. Elle est plus chère que les autres et perso, j’ai pas trouvé que ça valait le coup. Les sièges sont plus larges et en cuir mais on ne dort pas vraiment mieux. Les films sont tout aussi pourris inintéressants que dans les autres cars, la nourriture est aussi dégueulasse mauvaise qu’avec les autres compagnies. Le seul truc qui change, c’est qu’ils se prennent très très au sérieux. Donc c’est assez comique. On est fouillés avant de monter dans le car, les sacs doivent être enregistrés avant et ils nous filment un par un quand on est assis, pour des raisons de sécurité apparemment. Donc tout le petit cérémonial est assez divertissant mais à part ça, pas de grand intérêt.

Nous arrivons donc au petit matin après X heures de bus (je ne me souviens plus mais c’était long) et partons en direction de l’auberge en taxi. Le taxi essaye de nous entuber, comme d’habitude, en nous demandant 15 soles, je lui dis que j’ai lu que c’était 10 et il me répond « oui, c’est vrai ». Pas gêné, ni rien… Au moment de payer, il me rend la monnaie sur 20 soles alors que j’en ai donné 50. « Ooops, il avait pas vu ». Ils sont vraiment tous pareils et quand tu viens de passer une nuit dans un bus, t’es pas d’humeur à supporter les petits margoulins dans son genre.

Bref, on arrive enfin et l’auberge est TOP ! Si vous voulez aller jeter un œil, il s’agit du Kokopelli Cuzco. On partage le dortoir avec 10 autres personnes, mais la chambre est vraiment immense donc c’est pas un problème. Seul petit point négatif, tout est ouvert sur une grande cour donc évidemment, ça caille… Mais une fois que tu as appris à ne jamais enlever ton polar et à aller à la douche avec ton bonnet et tes chaussettes, c’est très agréable.

Perou - Cuzco - 001

Donc sinon, à part l’auberge, je me souviens qu’on a adoré Cuzco. La ville est super belle et on s’y sent vraiment en sécurité (en plus, ils ont un Starbucks sur la place principale… mais je promets que ce n’est pas uniquement pour ça que j’aime bien la ville). Comme à chaque fois, il y a une place qui s’appelle « la plaza de armas ».

Perou - Cuzco - 029

Perou - Cuzco - 031

La vallée Sacrée

La vallée sacrée des incas est située dans les Andes, non loin de Cuzco (la capitale de l’empire Inca) et du Machu Picchu. La vallée est généralement considérée comme incluant tout ce qui se trouve entre Pisac et Ollantaytambo.

vallée sacrée

On peut y visiter les sites de Pisac, Huchuy Qosqo, Yucay, Chichubamba, la quebrada de Pumahuanca, et autre ruines en tous genre (je ne me souviens plus exactement mais n’hésitez pas à aller voir dans Google pour plus d’informations :)

Pour visiter la plupart des sites, il vous faudra vous munir de votre « Boleto Turistico » pour la modique somme de 130 Soles (+/- 35 EUR)…

« Aaaarrrggghh COMBIEN ?! C’est super cher !»

« Oui, mais mademoiselle, vous pouvez visiter 16 Sites différents et c’est vraiment très intéressant et en plus, il est valable 10 jours donc ça vaut vraiment la peine ! »

Bon, épargne-moi ton baratin, de toute façon, on en a besoin à Ollataytambo donc on est coincés.

boleto_turistico

Sauf qu’en fait, tu n’as pas le temps de visiter les 16 sites et que même si tu avais le temps, la moitié d’entre eux ne t’intéresse pas. Parce que oui, moi je suis comme ça, le musée de « l’art populaire » je m’en fous un peu…et bizarrement, je n’étais pas non plus attirée par les cours de danse folklorique. Oui, je sais, je suis difficile :)

Il faut quand même préciser qu’il y a une formule à « moitié prix » (qu’ils oublient souvent de vous mentionner) et elle revient à 70 soles mais est valable pendant deux jours consécutifs uniquement. Nous on en avait besoin pour Ollataytambo qui est le site juste avant le Machu Picchu et pour Moray la visite qu’on a fait après le Machu Picchu donc impossible pour nous de prendre la formule moins chère. (Je pense que c’est un peu fait exprès entre nous et à mon avis, peu de gens arrivent à acheter celui à 70 soles).

Maras & Moray

Nous avons choisi de visiter ces deux sites via agence. C’est une espèce de combo en une demi-journée au prix de 30 soles par personne (+/- 8,50 EUR).

Les salines de Maras sont situées à 50 Km de Cuzco. Elles regroupent des centaines de bassins suspendus en terrasses sur les flancs de la montagne à 3.300 mètres d’altitude.

Perou - Maras Moray - 050

Elles sont toujours exploitées par environ 700 familles qui sont regroupées en coopérative.

Perou - Maras Moray - 026

Comment ça marche me direz-vous ? L’eau est dirigée vers les bassins selon les besoins et le sel est ramassé à la main en ratissant la fleur de sel, puis mis en sac et monté à dos d’homme jusqu’aux dépôts. Autant vous dire, qu’ils ne rigolent pas !!

C’était l’occasion pour nous d’acheter du sel rose, du gros sel et du sel aux vertus (soi-disant) thérapeutiques, du sel pour mettre dans le bain quoi…(non, non, ça ne pèse pas lourd dans le sac à dos).

Perou - Maras Moray - 035

A noter que pour visiter les salines, il faut payer 7 soles (+/- 2 EUR). Ils n’ont pas voulu être inclus dans le « boleto turistico » comme ça, ils chargent directement le montant aux touristes et ne doivent pas reverser une partie à la ville (malins qu’ils sont :) )

Moray est un ancien centre de recherche agricole inca situé à 3.500 mètres d’altitude. Ce site est situé environ à 7km des salines de Maras.

Il s’agit d’un amphithéâtre principal et de deux plus petits situés à proximité. Ils sont constitués de plusieurs terrasses disposées en cercles concentriques.

Perou - Maras Moray - 005

Ils y pratiquaient des expériences de culture. De ce que j’ai compris, la position des terrasses crée toute une série de microclimats : la température est plus élevée au centre mais diminue ensuite en fonction de la distance de chaque terrasse.

Perou - Maras Moray - 018

Celles-ci sont constituées de murs de soutènement, de terre fertile et d’un système d’irrigation compliqué qui permet de cultiver différentes espèces de plantes.

Perou - Maras Moray - 006

Si vous avez le temps, c’est vraiment très sympa comme excursion : à faire donc !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *