Episode 13 – Trek dans le canyon de Colca : des hauts et des bas…

Petit rappel de géographie

Le canyon de Colca se situe au nord d’Arequipa au Pérou. Il est profond de 3400 mètres et son point culminant est à 4.350 mètres. Il était considéré autrefois comme le canyon le plus profond du monde. Mais, ils ont découvert qu’un canyon voisin, le Canyon de Cotahuasi, était encore plus profond : 3.535 mètres.

canyon colca

 

Comment réserver le trek ?

Toutes les agences de la ville propose cette activité en deux formules : 2 jours / 1 nuit ou 3 jours / 2 nuits. Nous avons choisi la formule « longue » vu qu’il faisait beau et que nous n’avions pas envie de nous presser pour le faire.

Au niveau des prix, nous avons payé 150 Soles par personne (+/- 45 EUR) pour les 3 jours incluant la nourriture, le logement, les visites, le guide et le transport en mini bus. Les deux jours nous étaient proposés à 120 Soles.

En discutant avec les autres participants, nous nous sommes rendus compte qu’il y avait moyen de l’avoir pour moins cher : 120 ou 130 soles pour les 3 jours.

Nous n’avions pas du tout comparé les prix, nous avons voulu faire plaisir aux gens de l’auberge qui nous avaient trouvé un logement la nuit précédente. 30 soles de différence, ça fait +/- 8 EUR sur 3 jours, on peut vivre avec :) Tant mieux, s’ils se sont pris une commission…

 Le trek : jour 1

Départ à 3 h du matin (tiens, ça faisait longtemps qu’on avait plus mis le réveil ! :) on laisse les bagages à l’auberge et on ne prend que le minimum pour 3 jours sachant qu’il va falloir tout porter.

Le mini bus ramasse tous les participants un peu partout dans la ville, vers 4 h on démarre enfin direction Chivay pour un petit déjeuner buffet dans un petit endroit sympa vers 7 h du matin. D’ailleurs, c’est là qu’on apprendra que ce qu’on pensait être du pipi la veille est en fait, une boisson au quinoa chaud… On en a de nouveau au déjeuner et c’est toujours aussi mauvais.

Perou - Colca Day 1 - 011

On remonte dans le bus pour payer un droit d’entrée de 70 soles (+/- 20 EUR) par personne, cela s’appelle le « boleto turistico ».

Une heure plus tard, nous arrivons à la première étape de l’excursion : « Cruz del condor ». Il s’agit d’un point de vue pour apercevoir les condors…enfin, ça c’est la théorie parce qu’en réalité c’est plutôt un point de rassemblement à touristes :) C’est assez marrant en fait, parce que tous les touristes sont là, immobiles, avec leur appareil photo qui pointe dans le vide en attendant un éventuel condor… Les bus restent entre 40 minutes et deux heures sur place en fonction de l’excursion que vous avez choisi.

Perou - Colca Day 1 - 029

Il paraît que Rudy en a vu un, juste au moment ou j’étais aux toilettes… Moi, sans photo, je ne crois rien :)

Après, 40 minutes, on repart vers la petite ville de Cabanaconde, point de départ du trek. Au programme de cette première journée, une descente de 3 heures et demi pour rejoindre le premier logement dans le fond du canyon. Le chemin n’est vraiment pas difficile mais avec le soleil qui tape et les heures de sommeil manquante, ça devient vite une petite aventure. Le sol est fait de petits gravillons et donc c’est très glissant.

Perou - Colca Day 1 - 049Nous arrivons donc vers midi et demi, juste à l’heure pour manger. Au menu, une soupe aux spaghettis en entrée et une viande non déterminée avec du riz blanc en plat.

L’après midi sera consacrée à la sieste (bien méritée) dans un magnifique bungalow…enfin, c’est comme ça qu’on nous l’avait vendu. En vrai, c’est plutôt une cahutte en bois avec un sol fait de cailloux, sans électricité.

Quant aux douches… Personne ne s’y est aventuré. Je vous laisse imaginer pourquoi…

Heureusement, ils avaient quand même des toilettes mais l’architecture était plutôt originale puisqu’elles étaient vitrées !

Perou - Colca Day 2 - 005Vu qu’il n’y a qu’une toilette pour tous les bungalows, c’est assez gênant d’aller faire pipi quand il y a une file d’attente :)

Après la sieste, une petite série sur l’ordi pendant que d’autres vont cueillir des avocats à la ferme toute proche… Alors, oui je sais : c’est con de se taper le Pérou pour se regarder un épisode de « Castle » un vendredi après-midi, mais par moment, ça fait du bien de se détendre un peu. Et puis de toute façon, l’avocat ça pèse trop lourd on aurait pas pu en reprendre dans le sac à dos :)

Vers 18 heures, le soleil se couche déjà, heureusement, on avait prévu les lampes frontales. On de dirige vers la « salle à manger » (traduisez 10 chaises de jardin autour d’une table en plastique) où ils avaient une ampoule !

Au menu, une soupe aux macaronis en entrée, et des légumes aux patates avec du riz blanc en plat… Le tout agrémenté des moustiques qui tombaient dans l’assiette. MIAM des protéines !

Il faut savoir que le petit village de San Juan où nous logions, est juste à côté de la rivière et donc c’était une véritable invasion d’insectes volants en tout genre. Nous avons donc passé le repas encapuchonnés pour éviter les attaques des moustiques et de leurs cousins. Effet glamour garanti !

Perou - Colca Day 1 - 079Nous partons donc nous coucher vers 20 h couverts d’anti-moustique mélangé à la crème solaire de la journée, la sueur de l’effort et la poussière du canyon. C’est la qu’on a vraiment regretté d’avoir oublié les lingettes pour se laver :/

Voici quelques photos de la première journée :

Le trek : Jour 2

Petit déjeuner de la fête à 7h30, on prend des forces avec des crêpes à la banane et au chocolat pour bien démarrer cette journée

Perou - Colca Day 2 - 009Cette deuxième journée est assez calme, on a que 3 heures à marcher, sans trop de montée et avec un final d’une heure de descente.

Sur le chemin, nous croisons des cochons d’inde :) Inutile de vous dire à quel point j’étais excitée, jusqu’à ce que je comprenne qu’ils n’étaient pas là pour divertir le touriste mais bien pour être mangé :( C’est un des plats favoris au Pérou. Ils les gardent vivant et vous pouvez choisir celui que vous allez manger…

Perou - Colca Day 2 - 027

Perou - Colca Day 2 - 026On continue la marche en abandonnant les petits cochons d’inde à leur triste sort :(

Le soleil est de plomb donc on est quand même très contents d’arriver dans la petite oasis de Sangalle pour une après-midi piscine :)))

Perou - Colca Day 2 - 064Tout est très artificiel mais ça nous convient très bien sur le moment. On décide de se repartir les tâches : un bronze dans la piscine et l’autre fait la lessive… Je vous laisse deviner qui fait quoi :)

Perou - Colca Day 2 - 074

Perou - Colca Day 2 - 078Une heure et demi de trempette plus tard, c’est déjà l’heure de manger avec au menu, devinez quoi ?! Une soupe aux pâtes en entrée, du riz blanc accompagné de légumes aux patates en plat…

Après le repas, la météo change et le retour à la piscine est compromis. C’est pas grave, on se contera d’une sieste dans notre « bungalow », qui notons le, est quand même, un cran plus luxueux que celui de la veille puisque nous avons une bougie pour nous éclairer ainsi que ses allumettes ! (Oui, on est gâtés !)

Perou - Colca Day 2 - 080Niveau douche, elles étaient mieux que la veille mais sans eau chaude. Tout le monde fera l’impasse encore une fois. De toute façon, la piscine ça lave, non ?!

Les toilettes étaient assez originales aussi puisqu’elles étaient juste à côté de la douche mais les parois étaient en bambou. Alors oui, le bambou, c’est beau et ça donne du charme mais il faut savoir qu’on voit TOUT à travers. Donc non seulement, la fille qui prend sa douche, te voit faire pipi, mais en plus, tu es mouillée à cause des éclaboussures qui passent à travers les bambous :) Point de vue architecture, il y a quelques améliorations à faire… :)

Après la sieste (oui, c’est fatiguant ce trek !), c’est déjà l’heure de manger. On n’est pas surpris du menu puisque c’est de nouveau une soupe aux pâtes avec du riz et des légumes aux patates. Petite variante, il s’agissait d’un beignet de patates!

La soirée sera très courte aussi puisqu’il y a une seule lampe pour une vingtaine de personnes. On repart donc vers le bungalow à la frontale pour une courte nuit puisque le 3ème jour commence à 4h30 du matin.

Voici quelques photos de cette deuxième journée

Le Trek : jour 3

Le départ est annoncé à 5 h pile, tout le monde arrive à moitié endormi. Pas de petit déjeuner, on grimpe de suite. C’est la que commence la partie amusante puisqu’on doit remonter les mille mètres de dénivelés qu’on a descendu les deux jours précédents.

On commence à la frontale pour une ascension estimée à 3h30 pour éviter les heures ou le soleil tape. Tout le petit convoi se met en route, c’est comique parce que tout les points lumineux se suivent un à un… Ça ne durera pas longtemps car il commence déjà à faire clair vers 5h15.

Les différences de niveaux sportifs se font rapidement sentir. Les petits groupes se défont et chacun y va à son rythme… De notre côté, ça a été trèèèèèès modéré vu que j’ai râlé plus ou moins toute la première heure.

En même temps c’est normal de se demander ce que tu fous dans la montagne à 5h du matin un dimanche, non?

grognon

Après que Rudy m’ait gentiment expliqué que si je n’avançais plus j’allais rester dans la montagne, on s’y est remis… Lentement mais sûrement…

Notre « stratégie » s’est finalement révélée la « meilleure » puisque petit à petit, nous avons remonté les autres marcheurs et avons fini deuxième de notre groupe en 3h15 (trop fière :) !

Pour info, les premiers du groupe l’ont fait en 2 heures mais ça ne compte pas vraiment puisqu’il s’agit d’italiens, semi cabris qui vivent dans la montagne, donc évidemment pour eux, c’est un jeu d’enfants. (oui, on se rassure comme on peut). Les derniers l’ont fait en 3h40.

Pour vous donner une idée, c’est comme si on avait monté 5 fois la montagne de Bueren ( 194 mètres).

Escalier_de_Bueren

Une fois arrivés au dessus, des condors nous « attendaient ». Mention spéciale à Rudy qui a eu le courage de sortir son appareil photo pour faire cette magnifique photo, pendant que moi, j’agonisais sur mon rocher en essayant de reprendre mon souffle :)

(Oui, les deux minuscules points noirs sont bien les condors devant lesquels vous êtes censés vous extasier :) )

Perou - Colca Day 3 - 011

Après une petite séance photo en groupe où tout le monde se félicite, on se remet bien vite en marche pour aller chercher le déjeuner dans le petit village de Cabanaconde.

Perou - Colca Day 3 - 014

Sur le chemin, on croise des moutons, des vaches et surtout des taureaux. Ils ont super peur de nous, c’est comique… En même temps, on ne devait pas sentir la rose à ce moment la, c’est peut être pour ça.

Perou - Colca Day 3 - 023

La journée continue par un arrêt dans un petit marché local à Chivay, des arrêts photos pour voir les terrasses et des arrêts pour voir les alpagas.

Perou - Colca Day 3 - 047

Infos pratiques

N’oubliez pas de prendre dans votre sac à dos :

  • Une lampe frontale
  • Un cadenas car il n’y a pas de poignée et encore moins de serrure sur les portes des bungalows
  • Crème solaire
  • Lunette de soleil
  • Anti moustiques
  • Casquette
  • Un maillot de bain
  • Des lingettes si vous n’avez pas le courage de prendre une douche froide
  • Eau, mais pas besoin d’en prendre trop car on en trouve facilement sur le chemin et dans les auberges

Essayez d’avoir le sac à dos le plus léger possible, pensez à la remontée !! Si toutefois, il était trop lourd, pour 20 soles par sac, vous pouvez vous le faire monter par une mule… Et si vraiment, vous êtes trop fatigués, vous pouvez également vous faire monter par une mule (oui, le jeu de mot est mauvais mais ça me fait rire :)

Mais, pour avoir vu des gens faire l’ascension à dos de mule, je ne sais pas ce qui est pire. C’est pas rassurant d’être le long d’un ravin sur un animal qui, par définition, n’en fait qu’à sa tête… Et apparemment, les fesses en prennent un coup aussi… Réfléchissez donc à deux fois avant de prendre l’option taxi-mule.

Minute « critique »

Même si on est globalement contents de notre trek de 3 jours, si c’était a refaire, on ne passerait pas par une agence et on le ferait nous même. C’est très facile de s’y retrouver ( il n’y a qu’un chemin) et le fait de le faire soi-même évite les petites surprises et désagréments des agences dont voici quelques exemples :

  • Lorsqu’on a repris le car pour Chivay, il n’y avait pas assez de place dans le bus, donc certains étaient les uns sur les autres
  • Le guide d’un autre groupe, s’est trompé et a fait 7 heures la première journée au lieu de 3h30 car il avait oublié de réserver le logement au premier village
  • La non diversité des repas inclus dans le prix de votre excursion
  • Les agences oublient de vous mentionner certaines modalités comme le prix d’entrée du village (70 soles), le fait qu’il n’y ait pas de douche d’eau chaude, etc
  • Et puis surtout, quand on le fait soi même, on marche à son rythme et on organise sa journée comme on veut. Si on a pas envie de s’arrêter sur les marchés à touristes on peut passer cette étape.

Conclusion

Si, comme nous, vous avez le temps et envie de profiter du soleil et de la piscine, c’est mieux de le faire en 3 jours. Si par contre, c’est juste pour le « défi » sportif et les paysages, c’est tout à fait réalisable en 2 jours. Quoiqu’il arrive, l’ascension du dernier jour est dure pour tout le monde…

Voici quelques photos de cette troisième journée

5 réflexions au sujet de « Episode 13 – Trek dans le canyon de Colca : des hauts et des bas… »

  1. Vanessa

    Haahaha j’adore!!! Tes photos sont magnifiques, je me marre tjs à te lire.. Et je trouve les toilettes trop classe, on y pense pas assez au bambou où à la fenêtre

    Répondre
  2. Vanessa

    Haahaha j’adore!!! Tes photos sont magnifiques, je me marre tjs à te lire.. Et je trouve les toilettes trop classe, on y pense pas assez au bambou où à la fenêtre

    Répondre
  3. Cath

    Je me MARRE! 😀

    « un bronze dans la piscine et l’autre fait la lessive… Je vous laisse deviner qui fait quoi :) »

    Qu’est ce que ça donne envie! Tout SAUF l’ascension finale… Dur dur pour une fainéante comme moi!

    Répondre
  4. Laura et Fanny

    Après 3 jours sans prendre de douches,on comprend mieux pourquoi l’alpaga s’est laissé approcher sans broncher !!! 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *